Accueil > Actualités scientifiques
Le CNRS liens sites CNRS espaceur
espaceur
espaceur
espaceur espaceur espaceur
espaceur espaceur espaceur
espaceur

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

espaceur

MT180 : un doublé gagnant pour Philippe en finale internationale !

Comme à son habitude, Philippe Le Bouteiller (ISTerre) a fait preuve de talent et d'humour, le 27 septembre dernier, à l'université de Lausanne, où il a remporté le 2ème prix du jury et le prix du public! Après Alexandre Artaud en 2015, et Sabrina Fadloun en 2017, c'est la troisième fois en cinq éditions et la deuxième année consécutive qu'un doctorant de la Communauté Université Grenoble Alpes se distingue à ce niveau du concours.


Philippe Le Bouteiller, finaliste français du concours MT180, entouré de
Patrick Lévy président de l’Université Grenoble Alpes,
Lise Dumasy présidente de la Communauté Université Grenoble Alpes
et Stéphane Guillot directeur de l'ISTerre (c) ComUE UGA

18 pays et candidats dans la course au titre

Cette année, c'est la Suisse qui accueillait l'ultime étape de l'édition 2018 du concours Ma thèse en 180 secondes. Les 18 candidats, issus des 18 pays participants, ont présenté au public leur sujet de thèse sur la scène de l'auditoire Erna-Hamburger à l'Université de Lausanne. Au côté de Philippe Le Bouteiller, candidat français et doctorant de la Communauté Université Grenoble Alpes, nous avons pu découvrir ceux venus de Belgique, du Bénin, de Bulgarie, du Burkina Faso, du Cameroun, du Québec, de la Côte d'Ivoire, d'Égypte, du Gabon, du Liban, de Madagascar, du Maroc, de la République démocratique du Congo, de Roumanie, du Sénégal, de Suisse et de Tunisie.

Palmarès complet de la finale :

Premier prix : Mme Geneviève Zabré, Université de Ouagadougou (Burkina Faso) : « Utilisation des plantes médicinales dans la lutte contre le méthane émis par les ruminants: cas des ovins »
Deuxième prix : M. Philippe Le Bouteiller, Communauté Université Grenoble Alpes (France) : « Approche eulérienne de Hamilton-Jacobi par une méthode Galerkin discontinue en milieu hétérogène anisotrope. Application à l'imagerie sismique »
Troisième prix : Mme Veronica Hagi, Université « Ovidius » de Constanta (Roumanie) : « La biographie linguistique, un outil didactique plurivalent »
Prix du public : Toutes les personnes présentes dans l'assistance ont également pu voter pour attribuer le prix du public, qui est revenu à M. Philippe Le Bouteiller.

 

Philippe emmène la France sur le podium

Avec sa prestation mêlant humour, poésie et références culturelles, Philippe Le Bouteiller décroche donc pour la France le 2ème prix du jury et le prix du public ! Un grand bravo !

Pourtant, à l'énoncé de sa thèse, la salle ne manque pas de réagir, a priori sceptique à l'idée que 180 secondes puissent suffire : « Les gens se disent qu’ils n’y comprendront rien. Pourtant, rendre accessible la science me semble fondamental pour la société. C’est ainsi que je voulais expliquer les enjeux de mon travail ». Et c'est avec brio que Philippe donne à voir de quelle façon les ondes sismiques peuvent nous donner des informations sur les couches terrestres et des clés pour mieux comprendre les risques naturels majeurs liés aux séismes ou aux volcans, et pour anticiper la disparition des ressources naturelles stratégiques.

Découvrez le portrait de ce doctorant en géophysique dont l’excellente prestation est à l’image de son parcours : Philippe Le Bouteiller, "les pieds sur terre et la tête dans les étoiles" !

La réaction de Philippe après l’annonce des résultats : « Je suis vraiment très heureux d’avoir gagné ces prix, c’est une belle reconnaissance mais le plus important c’est la belle soirée qu’on a passée tous ensemble, les super prestations de tous les candidats et les quelques jours ici à Lausanne à se découvrir et s’enrichir les uns les autres. Merci à tous ceux qui m’ont suivi de près ou de loin tout au long de cette aventure et jusqu’à la fin. C’est la fin mais c’est une belle fin et je suis très content de tout ce que j’ai vécu. »

Ce défi de vulgarisation relevé, c'est désormais à la dernière ligne droite de sa thèse que Philippe doit se consacrer ! En fin de rédaction, Philippe soutiendra d'ici la fin de l'année sa thèse préparée sous la direction de Jean Virieux et Ludovic Métivier à l'Institut des sciences de la Terre (ISTerre - CNRS / IFSTTAR / IRD / UGA / USMB).

 

Et de trois pour Grenoble

En cinq éditions, c’est la troisième fois qu’un doctorant grenoblois s’illustre dans le concours MT180. Alexandre Artaud et Sabrina Fadloun, avaient eux aussi été distingués lors des finales internationales 2015 et 2017. En effet, Alexandre avait remporté le deuxième prix du jury et le prix du public et Sabrina le prix du public. Le parcours exemplaire de Philippe cette année et le joli palmarès grenoblois sur ces 5 années de concours viennent confirmer la qualité de la formation doctorale grenobloise mais surtout l’engagement et l’investissement de nos doctorants dans ce concours dont le succès auprès du public n’est plus à démontrer !

espaceur
icônes espaceur
espaceur espaceur espaceur espaceur
pointilles
Lettre Hebdo

CNRS Hebdo

pointilles
intranet délégation

    Intranet de la     délégation

pointilles
intranet

    Intranet du CNRS

pointilles

Le CNRS en région

pointilles

Rechercher

sur le site de la délégation

 
 

pointilles
espaceur
  connection espaceur
Le CNRS Le CNRS Annuaires Mots Clefs du CNRS Autres sites Accueil Accueil Imprimer Contact Crédits Copier URL Plan du site