Nos labos en vidéos

Découvrez les recherches menées dans les laboratoires du CNRS Alpes, au travers de reportages vidéos et de podcasts audio.

A la une

► A (re)voir :

Brève de science | Modèle standard et matière noire

De toute la masse de l’univers, il y a seulement 15% qui est sous une forme de matière connue, tout le reste est encore sous une forme inconnue qu’on appelle la matière noire. Un épisode Brève de science, avec Marie-Hélène Genest (CNRS), physicienne des particules au Laboratoire de Physique Subatomique et de Cosmologie (LPSC - CNRS / Université Grenoble Alpes) à Grenoble.

Audiodescription

C’EST QUOI VOTRE RECHERCHE ?
💬 Une des hypothèses qui pourrait expliquer la nature de la matière noire est que celle-ci serait composée en fait de particules élémentaires, mais qui seraient une particule élémentaire que l’on n’aurait pas encore découvert. En fait, en physique des particules, on a une théorie qui s’appelle le modèle standard qui nous décrit toutes las particules élémentaires connues. La particule de matière noire qu’on recherche serait au-delà de ce modèle standard, c’est-à-dire que ce serait une particule qui resterait à découvrir. Pour découvrir de nouvelles particules, on a une machine fantastique qui s’appelle le LHC, c’est un collisionneur de particules de forme circulaire, qui fait 27 kilomètres de circonférence. À l’intérieur du LHC, on accélère des protons pour les faire se collisionner à des énergies encore inégalées. Lors des collisions de protons en fait, on peut produire des nouvelles particules qu’on va étudier avec des détecteurs assez grands, comme par exemple le détecteur Atlas sur lequel je travaille avec trois mille autres physiciens.

COMMENT VOUS FAITES ?
💬 Alors dans mon travail, je vais analyser les données qui sont produites par le LHC, et les produits des collisions qui traversent le détecteur Atlas, afin d’identifier toutes les particules qui ont été produites. On a déjà produit des résultats, on n’a pas trouvé de candidats de matière noire jusqu’à présent, mais on n’a analysé que 5% des données. La recherche de particules de matière noire au LHC c’est de chercher avec de très très gros instruments, d’expliquer l’infiniment petit, pour réussir à comprendre l’infiniment grand.

📄 Pour en savoir plus
- "La matière noire court toujours" (4 juin 2018)
👉 https://lejournal.cnrs.fr/articles/la...
- Si la matière noire était une particule, ce serait …
👉 http://lamatierenoire.fr/nouveau-type...
- Le site du CERN
👉 https://home.cern/fr

Découvrez d'autres #BrèveDeScience 👉 http://bit.ly/BreveDeScience

🎥 Série "Brève de science" saison 2
Réalisation : Stéphane Rossi et Sébastien Chavigner
Musique : River of Time de Black Rhomb - avec l'autorisation de Shutterstock, Inc
© CNRS Images, 2020

Brève de science | Vortex et anneau de fumée

La série "Brève De Science" revient pour une nouvelle saison ! Tout au long de l'été, découvrez des scientifiques passionnés qui vous parlent de leurs recherches en 2 minutes chrono. Dans ce nouvel épisode, découvrez le témoignage d'Evelyne Miot, chercheuse CNRS en mathématiques à l’Institut Fourier ! 

Audiodescription

Quelle est la trajectoire d’un anneau de fumée crachée par un volcan ? Avec Evelyne Miot (CNRS), chercheuse en mathématiques à l’Institut Fourier (CNRS / Université Grenoble Alpes) à Grenoble.

C’EST QUOI VOTRE RECHERCHE ?
💬 Mon domaine de recherche, c’est celui des équations en dérivées partielles, donc plus précisément j’étudie les équations qui modélisent les phénomènes et les écoulements de la mécanique des fluides. Par exemple, les anneaux de fumées produites par les volcans appartiennent à une catégorie plus vaste d’écoulements qu’on appelle vortex. Les vortex peuvent être décrits de la façon suivante : ce sont des régions de l’espace, en l’occurrence des lignes, par exemple des anneaux pour les anneaux de fumées des volcans, autour desquels le fluide a un mouvement de rotation extrêmement rapide. On les observe dans différents domaines, par exemple les volcans, mais ils peuvent être produits par les fumeurs avec leurs cigarettes. Ils peuvent aussi être observés à l’arrière des sillages des avions. Les vortex ce sont des solutions particulièrement complexes des équations de la mécanique des fluides, et pour cette raison, ils posent des problèmes mathématiques vastes et variés. Dans certains cas, on peut trouver des théorèmes rigoureux qui permettent de prédire l’évolution d’un vortex au cours du temps.

A QUOI ÇA SERT ?
💬 Ces questions sont très intéressantes et pertinentes d’un point de vue mathématique, mais elles permettraient aussi de répondre à des problèmes par exemple industriels. Ainsi, on souhaiterait comprendre quelle est la turbulence engendrée par des tourbillons à l’arrière des ailes d’avion afin de pouvoir faire décoller un maximum d’avions les uns après les autres. Pour autant, bien que l’on cherche à décrire des phénomènes observés dans la vie de tous les jours, mon travail reste purement théorique dans le sens où je travaille avec un papier, un crayon et parfois un ordinateur afin de me mettre au courant des articles écrits par mes collègues. Les mathématiques non-seulement produisent de très belles théories abouties et de très beaux théorèmes, mais en plus se permettent de répondre à des questions à des phénomènes observés dans la vie de tous les jours.

📄 Pour en savoir plus
Découvrez d'autres #BrèveDeScience 👉 http://bit.ly/BreveDeScience

🎥 Série "Brève de science" saison 2
Réalisation : Stéphane Rossi et Sébastien Chavigner
Musique : River of Time de Black Rhomb - avec l'autorisation de Shutterstock, Inc
© CNRS Images, 2020

Un peu de physique dès le petit déjeuner ? #ZdS34

Le petit déjeuner vu par le LIPhy, laboratoire interdisciplinaire de physique à Grenoble, ou ou comment l’observation d’un phénomène de la vie quotidienne mène à une investigation de recherche en physique !
Après cet épisode de Zeste de science, vous ne regarderez plus votre tasse de thé ou de café de la même façon...

Audiodescription

Pas d'audio-description

Zeste de Science | Drones : Independence Day

Dans cette vidéo un peu spéciale réalisée en conformité avec les mesures de confinement, la chaîne Zeste de Science du CNRS vous parle des drones, qui n'auront peut-être bientôt plus besoin de nous pour se promener un peu partout... selon des travaux du GIPSA-Lab.

Audiodescription

Aucune audio-description pour cette vidéo.

Covid-19 | La parole à la science | Podcast CNRS

Chercheur CNRS au laboratoire de sciences sociales PACTE, Sebastian Roché nous explique dans ce podcast que la population adhère globalement bien aux mesures de confinement... mais que cette adhésion peut varier selon les âges, les régions, les catégories socioprofessionnelles et même la couleur politique.

Audiodescription

Aucune audio-description pour cette vidéo.

► A (ré)écouter :

Image retirée.Les sons de la ville
Un reportage audio aux côtés du sociologue Jean-Paul Thibaud, chercheur CNRS au sein de l'équipe grenobloise du Laboratoire "Ambiances, architectures, urbanités", qui nous invite à écouter avec attention les espaces que l'on traverse.

Découvrir par disciplines

Cliquez sur les titres pour visionner les films ou écouter les podcasts et découvrir les travaux menés dans les laboratoires du CNRS Alpes.

Sciences du système terre - écologie - environnement

  • Portrait de Talents CNRS
    Mathilde Radiguet, enseignante-chercheuse en géophysique (2019, 4 min)
    Médaille de bronze 2019, Mathilde Radiguet est chercheuse en géophysique à l’Institut des sciences de la Terre (ISTerre), spécialisée dans la mécanique des failles et l’étude des déformations transitoires.
    ► Un film réalisé par Kam Production pour le CNRS Alpes.
     

  • Reportage CNRS Images
    Un glacier sur écoute (2018, 8 min.)
    À cause du réchauffement climatique, le glacier d’Argentière, dans le massif du Mont-Blanc, perd environ un mètre d’épaisseur chaque année depuis trente ans. Pour comprendre la dynamique complexe de ce géant de 19 km2, plus de cent capteurs viennent d’être installés au-dessous du glacier et à sa surface. Dans ce reportage publié en partenariat avec Le Monde, partez en expédition avec les scientifiques qui vont faire du glacier d’Argentière, l’espace d’un mois, le glacier le plus instrumenté du monde.
    ► Avec l’Institut des Sciences de la Terre (ISTerre) et le laboratoire Environnement et dynamique des territoires de montagne (EDYTEM).
     

  • Portrait de Talents CNRS
    Wilfried Thuiller, chercheur en écologie et modélisation (2018, 4 min.)

    Médaille d'argent 2018, Wilfried Thuiller est chercheur CNRS au LECA, spécialisé en écologie et modélisation spatiale et temporelle de la biodiversité et des écosystèmes. En 2012, Wilfried Thuiller obtient une bourse ERC Starting Grant pour le projet TEEMBIO qui pour but de construire des modèles de biodiversités novateurs qui prennent en compte des données d'observations et d'expérimentations.
    ► Un film réalisé par Kam Production pour le CNRS Alpes.
     

  • L'objet de mes recherches
    Maurine Montagnat, chercheuse en glaciologie (2014, 3 min.)
    Maurine Montagnat est glaciologue au Laboratoire de glaciologie et de géophysique de l'environnement, devenu Institut des géosciences de l'environnement (IGE).
    ► Un film produit par l'Université Grenoble Alpes.
     

  • L'objet de mes recherches
    Jacques Desrues, chercheur en géomécanique (2014, 3 min.)
    Jacques Desrues est géomécanicien, directeur de recherche au CNRS. Il mène ses travaux au sein du laboratoire 3SR - Sols, solides, Structures et Risques - qu'il a dirigé.
    ► Un film produit par l'Université Grenoble Alpes.
     

  • Reportage CNRS Images
    L'avenir d'une espèce, c'est mathématique ? (2010, 4 min.)
    Wilfried Thuiller, chercheur en écologie et biostatistique, s'intéresse à l’impact des changements climatiques sur les espèces. Après une présentation du laboratoire et du jardin botanique du Lautaret, il évoque un de ses outils de travail : la modélisation mathématique ou statistique.
    ► Un épisode de la série "Un monde vivant, histoires de biodiversité", avec le Laboratoire d'écologie alpine (LECA) et la station alpine Joseph Fourier (SAJF).
     

  • Reportage CNRS Images
    Mais où vont les neiges d'antan ? (2008, 34 min.)
    Claude Lorius, qui a passé plusieurs années de sa vie en Antarctique est le premier à avoir compris le phénomène du réchauffement climatique et son importance planétaire. De retour sur le continent antarctique en 2008, il revient sur sa carrière de scientifique. Il nous ouvre ses carnets de bord et raconte comment une aventure humaine, une suite d'expéditions extrêmes, ont conduit à un résultat scientifique qui a changé notre perception de la planète... et de notre place dessus.
    ► Avec l'Institut des géosciences de l'environnement (IGE - anciennement LGGE).
     

  • Reportage CNRS Images
    La glace, archive de notre Terre ? (2007, 3 min.)
    Claude Lorius, qui a passé plusieurs années de sa vie en Antarctique est le premier à avoir compris le phénomène du réchauffement climatique et son importance planétaire. De retour sur le continent antarctique en 2008, il revient sur sa carrière de scientifique. Il nous ouvre ses carnets de bord et raconte comment une aventure humaine, une suite d'expéditions extrêmes, ont conduit à un résultat scientifique qui a changé notre perception de la planète... et de notre place dessus.
    ► Un épisode de la série "Alerte aux Pôles : Une mémoire de glace ?", avec l'Institut des géosciences de l'environnement (IGE - anciennement LGGE).

Sciences de l'univers et de l'espace

  • Reportage CNRS Images
    Ondes gravitationnelles : les détecteurs de l'extrême (2016, 6 min.)
    La détection des ondes gravitationnelles, qui a été annoncée le 11 février, est le fruit d'une véritable prouesse technologique : afin de déceler le passage d'une onde gravitationnelle, les détecteurs Ligo et Virgo doivent pouvoir repérer des mouvements infinitésimaux, de l'ordre du milliardième de la taille d'un atome !
    ► Avec le Laboratoire d'Annecy de Physique des Particules (LAPP).

     
  • Reportage CNRS Images
    Un oeil sur les autres mondes (2015, 6 min.)
    L’instrument SPHERE équipe un des quatre miroirs géants du Very Large Telescope (VLT) au Chili. Objectif : voir directement les planètes extrasolaires. Un exploit technique comparable à vouloir distinguer, depuis Paris, la flamme d’une chandelle située à 30 centimètres d’un phare à Marseille…
    ► Avec l'Institut de planétologie et d'astrophysique de Grenoble (IPAG).

     
  • Reportage CNRS Images
    Voir les autres terres : SPHERE (2015, 15 min.)
    Instrument de pointe, SPHERE utilise des technologies avancées telles que l'optique adaptative, qui permet de compenser en temps réel les effets de la dégradation due aux turbulences atmosphérique et la coronographie, technique rendant visible des objets orbitant près d'une étoile. Dernier des instruments de seconde génération qui ont pris place sur le VLT, il offre aux chercheurs une imagerie directe de ces planètes extrasolaires et permet d'en apprendre plus sur leurs conditions de formation.
    ► Avec l'Institut de planétologie et d'astrophysique de Grenoble (IPAG).

     
  • Reportage CNRS Images
    NOEMA, nouveau regard sur l'invisible (2015, 5 min.)
    NOEMA (NOrthern Extended Millimeter Array), est le radiotélescope millimétrique le plus puissant de l'hémisphère Nord. Situé sur le plateau de Bure, dans les Hautes-Alpes, l'observatoire se composera à terme de 12 antennes qui ne formeront qu'un seul grand radiotélescope capable de dévoiler l'invisible grâce à l'interférométrie. L'astronome Frédéric Gueth nous explique comment les ondes millimétriques émises par les objets célestes sont une mine d'informations concernant les régions les plus reculées de notre univers, ainsi que sur la vie et l'évolution des galaxies.
    ► Avec l'Institut de radioastronomie millimétrique (IRAM).

     
  • Reportage CNRS Images
    Voir naître les étoiles (2009, 3 min.)
    Notre galaxie fourmille de nuages dans lesquels apparaissent de nouvelles étoiles, bien à l'abri dans leur douillet cocon de gaz. L'Institut de radioastronomie millimétrique (IRAM) s'est spécialisé dans l'observation de ces émouvantes naissances.
    ► Un épisode de la série "Des étoiles plein les yeux" produite par CNRS Images.

Sciences de l'énergie et de la matière / Physique théorique

  • Brève de science
    Modèle standard et matière noire (2020, 2 min.)
    De toute la masse de l’univers, il y a seulement 15% qui est sous une forme de matière connue, tout le reste est encore sous une forme inconnue qu’on appelle la matière noire.
    Avec Marie-Hélène Genest (CNRS), physicienne des particules au Laboratoire de Physique Subatomique et de Cosmologie (LPSC).
    #BrèveDeScience, une série CNRS à découvrir sur la chaîne Youtube. 

 

  • Zeste de science
    Un peu de physique dès le petit déjeuner ? (ZdS#34, 2020, 6 min.)
    Le petit déjeuner vu par des physiciens grenoblois ! Après cet épisode de Zeste de science, vous ne regarderez plus votre tasse de thé ou de café de la même façon...
    Un épisode inspiré du clip La physique dans une tasse de thé ou comment l’observation d’un phénomène de la vie quotidienne mène à une investigation de recherche en physique !
    ► Avec le Laboratoire interdisciplinaire de physique (LIPhy).

 

  • Portrait de Talents CNRS
    Orphée Cugat, chercheur en génie électrique (2019, 3 min.)
    Orphée Cugat est l'un des 4 lauréats de la médaille de l'innovation 2019. Chercheur au Laboratoire de génie électrique de Grenoble (G2Elab), il explore le magnétisme dans les milli- et microsystèmes. Ses travaux accompagnent la miniaturisation croissante des technologies.
    ► Un film produit par CNRS Images.

     
  • Portrait de Talents CNRS
    Martien Den Hertog, chercheuse en physique des matériaux (2019, 4 min.)
    Médaille de bronze 2019, Martien Den Hertog est chercheuse CNRS en physique des matériaux au sein de l’Institut Néel, spécialisée dans la microscopie électronique en transmission sur des nano-objets semi-conducteurs.
    ► Un film réalisé par Kam Production pour le CNRS Alpes.

     
  • Portrait de Talents CNRS
    Léonie Canet, enseignante-chercheuse en physique théorique (2018, 4 min.)
    Médaille de bronze 2018, Léonie Canet est enseignante-chercheuse en physique théorique au LPMMC. Son domaine de recherche est la physique statistique des systèmes hors de l’équilibre. Elle s'intéresse particulièrement aux systèmes tels que la turbulence et la physique des interfaces en croissance.
    ► Un film réalisé par Kam Production pour le CNRS Alpes.

     
  • Portrait de Talents CNRS
    Jacek Krasprzak, chercheur en physique (2018, 4 min.)
    Médaille de bronze 2018, Jacek Krasprzak est chercheur CNRS en physique à l’Institut Néel, spécialisé dans l’étude des mécanismes d’interaction entre lumière et matière. Il obtient en 2012 une Bourse ERC Starting Grants pour le projet PICSEN.
    ► Un film réalisé par Kam Production pour le CNRS Alpes.

     
  • Portrait de Talents CNRS
    Jean-Pierre Nozières, virtuose de la spintronique (2017, 3 min.)
    Jean-Pierre Nozières est l'un des 4 lauréats de la médaille de l'innovation 2017. Incarnant la synthèse entre recherche fondamentale et application immédiate, ce physicien de formation est aujourd’hui un entrepreneur accompli.
    ► Un film produit par CNRS Images.

     
  • Portrait de Talents CNRS
    Alain Benoît, chercheur en physique (2012, 5 min.)
    Alain Benoît est l'un des 3 lauréats de la médaille de l'innovation 2012. Spécialiste de la physique des solides à très basses températures, il a mis au point des procédés technologiques qui permettent de refroidir les instruments de détection utilisés dans les missions spatiales afin d’en augmenter leurs performances.
    ► Un film produit par CNRS Images.

     
  • Reportage CNRS Images
    Hydrogène au volant (2010, 20 min.)
    L'utilisation des énergies fossiles participe à l'augmentation des gaz à effet de serre et influe sur le climat. Le transport, notamment automobile, contribue largement à cette pollution. Il convient donc d'avoir une réflexion sur la place des énergies propres et renouvelables dans les choix énergétiques de demain. Le film dresse un état des lieux de la recherche en France de l'époque sur l'énergie hydrogène pour le transport.
    ► Avec le Laboratoire de chimie et biologie des métaux (LCBM), le Laboratoire des écoulements géophysiques et industriels (LEGI) et l'Institut Néel.

Sciences du numérique et mathématiques

  • Brève de science
    Vortex et anneau de fumée (2020, 2 min.)
    "Les mathématiques produisent non seulement de très beaux théorèmes mais répondent aussi à des questions de phénomènes observés dans la vie de tous les jours."
    Exemple au travers des recherches d'Evelyne Miot, chercheuse CNRS à l'Institut Fourier sur la mise en équation des vortex.
    #BrèveDeScience, une série CNRS à découvrir sur la chaîne Youtube.

 

  • Zeste de science
    Drones : Independence Day (ZdS#33, 2020, 3 min.)
    Dans cette vidéo un peu spéciale réalisée en conformité avec les mesures de confinement, on vous parle des drones, qui n'auront peut-être bientôt plus besoin de nous pour se promener un peu partout...
    ► Avec le Laboratoire Grenoble Images, Signal, Parole (GIPSA-lab).

 

  • Reportage CNRS Images
    Les robots volants entrent dans l'arène (2019, 6 min.)
    Du laboratoire... à la salle de jeux ! Découvrez, dans ce reportage diffusé avec LeMonde.fr, l'étonnant jeu volant développé par la start-up Drone Interactive, issue des travaux du Gipsa-Lab de Grenoble. Grâce à des algorithmes très performants qui sécurisent le vol, le pilotage de drones devient, dans l’enceinte de l’Arcadrone, un véritable jeu d’enfants.
    ► Avec le Laboratoire Grenoble Images, Signal, Parole (GIPSA-lab).

     
  • Portrait de Talents CNRS
    Ludovic Métivier, chercheur en mathématiques (2019, 4 min.)
    Médaille de bronze 2019, Ludovic Métivier est chercheur CNRS en mathématiques appliquées au laboratoire Jean Kuntzmann (LJK) et en charge, avec les géophysiciens de l’Institut des sciences de la Terre (ISTerre), du projet SEISCOPE autour de l’imagerie sismique haute résolution du sous-sol.
    ► Un film réalisé par Kam Production pour le CNRS Alpes.

     
  • Portrait de Talents CNRS
    Pierre Neyron, ingénieur de recherche en informatique (2019, 4 min.)
    Médaille de cristal 2019, Pierre Neyron est ingénieur de recherche au sein du Pôle d’ingénierie multidisciplinaire du Laboratoire d’informatique de Grenoble (LIG), spécialiste de l’informatique des datacentres, infrastructures logicielles et matérielles pour le BigData, le Cloud, le calcul intensif et l’intelligence artificielle.
    ► Un film réalisé par Kam Production pour le CNRS Alpes.

     
  • Reportage CNRS Images
    Dans la tête de Nina - l'ère des robots sociaux (2018, 6 min.)
    Si nous voulons un jour communiquer de manière naturelle avec des robots, ceux-ci devront maîtriser le langage mais aussi toute la communication non verbale véhiculée par les gestes. À Grenoble, une équipe du GipsaLab tente d’apprendre ces faits et gestes à leur robot Nina.
    ► Avec le Laboratoire Grenoble Images, Signal, Parole (GIPSA-lab).
     
  • Portrait de Talents CNRS
    Pierre Comon, chercheur en science des données (2018, 4 min.)

    Médaille d'argent 2018, Pierre Comon est chercheur CNRS au sein du GIPSA-Lab. Il est spécialiste en conception d’outils théoriques et en développement d’algorithmes pour extraire des informations cachées dans des données. En 2013, il obtient une bourse ERC Advanced Grant pour le projet DECODA consacré au développement de méthodes tensorielles pour la science des données, et leurs applications à la santé et l’environnement.
    ► Un film réalisé par Kam Production pour le CNRS Alpes.
     

  • Reportage CNRS Images
    Prédire pour réguler (2015, 5 min.)
    Pour tenter de remédier au problème de l'engorgement du trafic de plus en plus présent dans les grandes villes, une équipe de chercheurs a développé le projet "Grenoble Traffic Lab", un dispositif expérimental de régulation du trafic. Federica Garin, automaticienne, nous présente le fonctionnement de ce dispositif basé à Grenoble sur la rocade Sud. L’objectif est double : analyser en temps réel le flux autoroutier grâce à un réseau de capteurs placés le long de la rocade et réguler le trafic à l'aide des panneaux variables placés sur la route. 
    ► Avec le Laboratoire Grenoble Images, Signal, Parole (GIPSA-lab).

Sciences de la vie et de la santé

  • Portraits de Talents CNRS
    Laurent Blanchoin, chercheur en biochimie (2019, 4 min.)
    Médaille d'argent 2019, Laurent Blanchoin est chercheur CNRS en biochimie du cytosquelette et co-responsable de l’équipe CytomorphoLab au Laboratoire de physiologie cellulaire et végétale (LPCV).
    ► Un film réalisé par Kam Production pour le CNRS Alpes.
     

  • Reportage CNRS Images
    Comment vivre avec moins d'oxygène ? (2019, 8 min.)
    Située à 5 300 mètres d'altitude, la Rinconada, au Pérou, est la ville la plus haute au monde. Si de nombreux habitants de cette ville minière souffrent du manque d'oxygène, certains en revanche ne sont pas affectés. Une équipe de scientifiques est partie en expédition pour comprendre les effets du mal chronique des montagnes et les mécanismes génétiques qui permettent de s'adapter à ces conditions extrêmes.
    ► Avec l'Institut pour l’Avancée des Biosciences (IAB).
     

  • Portrait de Talents CNRS
    Cécile Morlot, chercheuse en biologie (2018, 4 min.)

    Médaille de bronze 2018, Cécile Morlot est chercheuse CNRS au sein du groupe Pneumocoque de l'Institut de biologie structurale (IBS). Spécialiste de la morphogenèse et de la division bactérienne, sa recherche combine à la fois des approches de biologie structurale et cellulaire.
    ► Un film réalisé par Kam Production pour le CNRS Alpes.
     

  • Portrait de Talents CNRS
    Jean-Pierre Alcaraz, ingénieur en biologie (2018, 4 min.)

    Médaille de cristal 2018, Jean-Pierre Alcaraz est ingénieur d’études en biologie au laboratoire TIMC. Il est spécialiste de l’étude des systèmes nanobiotechnologiques et biomimétiques. Son activité a pour but de créer des dispositifs médicaux innovants au service du patient.
    ► Un film réalisé par Kam Production pour le CNRS Alpes.
     

  • L'objet de mes recherches
    Jocelyne Troccaz, chercheuse en robotique médicale (2015, 3 min.)
    Spécialisée dans la robotique médicale, Jocelyne Troccaz est directrice de recherche au CNRS. Elle travaille au laboratoire TIMC (UJF/CNRS), un laboratoire multidisciplinaire qui s'intéresse aux technologies pour la santé de l’université Grenoble Alpes. Elle est lauréate de la médaille d'argent 2015 du CNRS.
    ► Un film produit par l'Université Grenoble Alpes.
     

  • Portrait de Talents CNRS
    Philippe Cinquin, chercheur en informatique médicale (2013, 5 min.)
    Philippe Cinquin est l'un des 3 lauréats de la médaille de l'innovation 2013. Ce professeur et praticien hospitalier est l'un pionnier de la recherche sur les gestes médico-chirurgicaux assistés par ordinateur, qu'il a initiée à Grenoble en 1984.
    ► Un film produit par CNRS Images.
     

Sciences humaines et sociales

  • Reportage CNRS
    Les citoyens adhèrent-ils aux mesures de confinement ? (2020, 5 min.)
    Spécialiste de la confiance envers les autorités, Sebastian Roché, nous explique dans ce podcast que la population adhère globalement bien aux mesures de confinement... mais que cette adhésion peut varier selon les âges, les régions, les catégories socioprofessionnelles et même la couleur politique.
    Un podcast avec Sebastian Roché, chercheur CNRS au laboratoire de sciences sociales PACTE.
     

  • Reportage CNRS
    Les sons de la ville (audio, 2020, 10 min.)
    À Grenoble, des scientifiques s’intéressent aux différents espaces sonores qui façonnent l'environnement urbain. Dans ce reportage audio, le sociologue Jean-Paul Thibaud nous invite ainsi à écouter avec attention les espaces que l’on traverse et à élargir notre sensibilité…
    ► Un podcast avec Jean-Paul Thibaud, chercheur CNRS au sein de l'équipe grenobloise du Laboratoire Ambiances, architectures, urbanités.
     

  • Reportage CNRS
    Parlez-vous les langues sifflées ? (audio, 2019, 5 min.)
    Bien avant le portable, pour communiquer à longue distance, les êtres humains ont utilisé la parole sifflée : une version sifflée de leur langue, adaptée aux milieux isolés de montagne ou de forêt dense. Rencontre avec Julien Meyer, linguiste et bioacousticien. Ce reportage est diffusé en partenariat avec «Le temps d’un bivouac», sur France Inter.
    ► Avec le Laboratoire Grenoble Images, Signal, Parole (GIPSA-lab).
     

  • Reportage CNRS Images
    Vis ma vie de chevalier du XVIe siècle (2019, 6 min.)
    Ils ont marché deux jours dans les Alpes en armures d’acier ! Sur les traces de François 1er et de ses soldats en 1515, des chercheurs ont reconstitué un épisode de la célèbre bataille de Marignan. Le but ? Estimer les contraintes biomécaniques de ces équipements de 40 kg sur le corps, et ce à 2640 mètres d’altitude...
    ► Avec les laboratoires Jean Kuntzman (LJK) et Grenoble Images, Signal, Parole (GIPSA-lab).
     

  • Portrait de Talents CNRS
    Lydie Gerbore, ingénieure en service social (2018, 4 min.)

    Médaille de cristal 2018, Lydie Gerbore est ingénieure d’étude CNRS en tant qu’assistante sociale à la délégation Alpes du CNRS depuis septembre 1987. Son rôle est d'accompagner le personnel du CNRS dans des domaines à la confluence de la vie privée et de la vie professionnelle. Son activité l'amène également à faire de l'innovation sociale pour répondre au mieux aux questions et besoins du personnel.
    ► Un film réalisé par Kam Production pour le CNRS Alpes.