Nos labos en "replay" | saison 2020-2021

Episodes (vidéos, podcasts) diffusés en 2020 et en 2021 :

"Le jardin du Lautaret : découverte et sciences"

Bienvenue au Jardin du Lautaret ! Son directeur, Jean-Gabriel Valay, nous présente ce jardin botanique (CNRS/UGA) situé à 2100 mètres d'altitude, à la fois lieu de découvertes pour le public et d'expérimentations pour la recherche sur les écosystèmes de montagne ! Découvrez notamment, avec Tamara Münkemüller, chercheuse CNRS au Laboratoire d'écologie alpine, l'expérience baptisée "Alpages volants", qui consiste à déplacer des parcelles de prairie pour simuler un réchauffement climatique de 3° !

Les vidéos « concentré de sciences » sont réalisées par le service communication du CNRS Alpes. Ces petits reportages de 4 minutes permettent de découvrir une thématique de recherche, un instrument scientifique ou une innovation et de pénétrer au cœur des laboratoires du CNRS Alpes.

Audiodescription

Pas d'audiodescription disponible.

« Liquéfacteur à Hélium, une usine à gaz ? »

Bienvenue au centre de liquéfaction de Grenoble et à l’Institut Néel (CNRS) ! Christian Gianèse, responsable du liquéfacteur et Florence Lévy-Bertrand, chercheuse CNRS à l’Institut Néel, nous ouvrent les portes du laboratoire et nous présentent le fonctionnement de cette « tuyauterie » géante qui permet de recycler l’Hélium utilisé pour refroidir les expériences de laboratoire.

Les vidéos « concentré de sciences » sont réalisées par le service communication du CNRS Alpes. Ces petits reportages de 4 minutes permettent de découvrir une thématique de recherche, un instrument scientifique ou une innovation et de pénétrer au cœur des laboratoires du CNRS Alpes.

Audiodescription

Pas d'audiodescription

« Un papier qui résiste à l’eau ! »

En s’inspirant des plantes, une équipe du Cermav a mis au point un procédé innovant pour rendre du papier résistant à l’eau. La preuve en image ! Désormais portée par la start-up FunCell, cette découverte prometteuse ouvre des alternatives au plastique.

Les vidéos « concentré de sciences » sont réalisées par le service communication du CNRS Alpes. Ces petits reportages de 4 minutes permettent de découvrir une thématique de recherche, un instrument scientifique ou une innovation et de pénétrer au cœur des laboratoires du CNRS Alpes.

Audiodescription

Pas d'audiodescription

« Un capteur d’énergie autonome »

A l’institut Néel, on recycle et on détourne ! Découvrez la naissance de la start-up Moïz et du premier capteur autonome : un module qui récupère l'énergie thermique présente dans l'environnement et qui la convertit en électricité. Résultat : ni pile, ni fil !

Les vidéos « concentré de sciences » sont réalisées par le service communication du CNRS Alpes. Ces petits reportages de 4 minutes permettent de découvrir une thématique de recherche, un instrument scientifique ou une innovation et de pénétrer au cœur des laboratoires du CNRS Alpes.

Audiodescription

Pas d'audiodescription

Tiques et moustiques tigres : les envahisseurs invisibles | Reportage CNRS

Depuis plusieurs années, des parasites comme le moustique tigre ou la tique ne cessent de conquérir de nouveaux territoires, particulièrement en Europe et aux Etats-Unis. Comment expliquer une telle prolifération ? Comment s'en prémunir ? La communauté scientifique tente de mieux comprendre ce phénomène, notamment responsable de la propagation de certaines maladies des animaux aux êtres humains.
Avec la participation de Jean-Philippe David, chercheur CNRS au LECA.

Audiodescription

pas d'audiodescription

Un Zeste pour la Planète | Le cri glaçant du glacier

Alors que la fonte des glaces s’intensifie et que les glaciers s’érodent année après année, menaçant d’accélérer la montée des eaux, des chercheurs du CNRS ont placé le glacier d’Argentière (Alpes) “sur écoute” grâce à une méthode originale, pour mieux comprendre et mesurer ses mouvements.
Un épisode préparé avec le commissariat scientifique de l'Institut des sciences de la Terre (ISTerre, CNRS/IRD/UGA/UGE/USMB) et du laboratoire Environnement dynamique et territoires de la montagne (EDyTEM, CNRS/USMB).

Audiodescription

Aucune audio-description pour cette vidéo.


Nina, le plus sociable des robots
5.10.2020

Dans le cadre de l'événement #FutuRobot organisé par le CNRS, le partenaire Konbini techno est allé à la rencontre de Nina et de l'équipe du GIPSA-lab qui la pilote et lui apprend par télé-opération immersive à se comporter de manière adéquate dans ses interactions avec l'humain.

Brève de science | Avions et fibres végétales

Savez-vous qu’à l’intérieur des plantes, ou à l’intérieur du bois, on peut trouver des toutes petites fibres qu’on appelle nanofibres de cellulose, qui pourront peut-être un jour remplacer les fibres de carbone à l’intérieur des avions ?
Avec Laurent Orgeas, chercheur CNRS en sciences des matériaux au laboratoire grenoblois Sols, Solides, Structures et Risques (3SR - CNRS / UGA).

Audiodescription

C’EST QUOI VOTRE RECHERCHE ?
? Je travaille sur des objets que l’on appelle fibres, ce sont des objets géométriquement élancés, ces fibres on les trouve dans beaucoup de matériaux.
Ce que j’essaye de faire depuis quelques années, c’est d’essayer d’utiliser des fibres qui sont issues de la matière végétale, comme celle des plantes ou du bois, et d’essayer de remplacer les fibres de carbone, de verre, qui sont énergétiquement gourmandes, chères à produire, par des éléments végétaux. À l’intérieur des plantes ou du bois il existe des petites fibres, qu’on appelle nanofibres de cellulose, qui ont des propriétés physiques et mécaniques très intéressantes. Et l’objectif de mon travail, ça va être d’essayer d’incorporer ces petits renforts à l’intérieur des matériaux, pour donner à ces matériaux des propriétés ciblées et performantes.

COMMENT VOUS FAITES ?
? Mon travail plus particulièrement va consister à étudier les matériaux qui sont ainsi fabriqués à partir de ces nanofibres de cellulose extraites de plantes. En France c’est essentiellement du lin, ou du bois, pour essayer de comprendre leurs microstructures, donc ça c’est à partir de technique d’imagerie 3D de type scanner médical, on appelle ça de la tomographie à rayons X, combinée à des essais mécaniques pour essayer de comprendre comment se déforment ces matériaux et essayer d’améliorer leurs modes de fabrication pour demain, avoir des matériaux très performants.

? Pour en savoir plus
- La page web de Laurent Orgeas
? http://people.3sr-grenoble.fr/users/l...
- Laboratoire Sols, Solides, Structures et Risques (3SR)
? https://3sr.univ-grenoble-alpes.fr
- Le site du GDR Multiscale Mechanics of fibrous media (MECAFIB)
? https://gdr-mecafib.univ-grenoble-alp...

Découvrez d'autres #BrèveDeScience ? http://bit.ly/BreveDeScience

? Série "Brève de science" saison 2
Réalisation : Stéphane Rossi et Sébastien Chavigner
Musique : River of Time de Black Rhomb - avec l'autorisation de Shutterstock, Inc
© CNRS Images, 2020

Les visiteurs de 1515 | #BA2Sc #11

? Si la recherche était un film, à quoi ressemblerait sa bande-annonce ?
Au Box Office cette semaine : un film de science-fiction historique !

Pour en savoir plus sur le projet #MarchAlp impliquant les biomécaniciens du Laboratoire Jean Kuntzman (CNRS / Grenoble INP / Université Grenoble Alpes / Inria) et du GIPSA-Lab (laboratoire Grenoble Images, parole, signal, automatique - CNRS / Grenoble INP / UGA)
? le reportage CNRS 1515, une armée dans les Alpes    (2019, 5 min.)

 

Audiodescription

Pas d'audiodescription

Brève de science | Modèle standard et matière noire

De toute la masse de l’univers, il y a seulement 15% qui est sous une forme de matière connue, tout le reste est encore sous une forme inconnue qu’on appelle la matière noire. Un épisode Brève de science, avec Marie-Hélène Genest (CNRS), physicienne des particules au Laboratoire de Physique Subatomique et de Cosmologie (LPSC - CNRS / Université Grenoble Alpes) à Grenoble.

Audiodescription

C’EST QUOI VOTRE RECHERCHE ?
? Une des hypothèses qui pourrait expliquer la nature de la matière noire est que celle-ci serait composée en fait de particules élémentaires, mais qui seraient une particule élémentaire que l’on n’aurait pas encore découvert. En fait, en physique des particules, on a une théorie qui s’appelle le modèle standard qui nous décrit toutes las particules élémentaires connues. La particule de matière noire qu’on recherche serait au-delà de ce modèle standard, c’est-à-dire que ce serait une particule qui resterait à découvrir. Pour découvrir de nouvelles particules, on a une machine fantastique qui s’appelle le LHC, c’est un collisionneur de particules de forme circulaire, qui fait 27 kilomètres de circonférence. À l’intérieur du LHC, on accélère des protons pour les faire se collisionner à des énergies encore inégalées. Lors des collisions de protons en fait, on peut produire des nouvelles particules qu’on va étudier avec des détecteurs assez grands, comme par exemple le détecteur Atlas sur lequel je travaille avec trois mille autres physiciens.

COMMENT VOUS FAITES ?
? Alors dans mon travail, je vais analyser les données qui sont produites par le LHC, et les produits des collisions qui traversent le détecteur Atlas, afin d’identifier toutes les particules qui ont été produites. On a déjà produit des résultats, on n’a pas trouvé de candidats de matière noire jusqu’à présent, mais on n’a analysé que 5% des données. La recherche de particules de matière noire au LHC c’est de chercher avec de très très gros instruments, d’expliquer l’infiniment petit, pour réussir à comprendre l’infiniment grand.

? Pour en savoir plus
- "La matière noire court toujours" (4 juin 2018)
? https://lejournal.cnrs.fr/articles/la...
- Si la matière noire était une particule, ce serait …
? http://lamatierenoire.fr/nouveau-type...
- Le site du CERN
? https://home.cern/fr

Découvrez d'autres #BrèveDeScience ? http://bit.ly/BreveDeScience

? Série "Brève de science" saison 2
Réalisation : Stéphane Rossi et Sébastien Chavigner
Musique : River of Time de Black Rhomb - avec l'autorisation de Shutterstock, Inc
© CNRS Images, 2020

Brève de science | Vortex et anneau de fumée

La série "Brève De Science" revient pour une nouvelle saison ! Tout au long de l'été, découvrez des scientifiques passionnés qui vous parlent de leurs recherches en 2 minutes chrono. Dans ce nouvel épisode, découvrez le témoignage d'Evelyne Miot, chercheuse CNRS en mathématiques à l’Institut Fourier ! 

Audiodescription

Quelle est la trajectoire d’un anneau de fumée crachée par un volcan ? Avec Evelyne Miot (CNRS), chercheuse en mathématiques à l’Institut Fourier (CNRS / Université Grenoble Alpes) à Grenoble.

C’EST QUOI VOTRE RECHERCHE ?
? Mon domaine de recherche, c’est celui des équations en dérivées partielles, donc plus précisément j’étudie les équations qui modélisent les phénomènes et les écoulements de la mécanique des fluides. Par exemple, les anneaux de fumées produites par les volcans appartiennent à une catégorie plus vaste d’écoulements qu’on appelle vortex. Les vortex peuvent être décrits de la façon suivante : ce sont des régions de l’espace, en l’occurrence des lignes, par exemple des anneaux pour les anneaux de fumées des volcans, autour desquels le fluide a un mouvement de rotation extrêmement rapide. On les observe dans différents domaines, par exemple les volcans, mais ils peuvent être produits par les fumeurs avec leurs cigarettes. Ils peuvent aussi être observés à l’arrière des sillages des avions. Les vortex ce sont des solutions particulièrement complexes des équations de la mécanique des fluides, et pour cette raison, ils posent des problèmes mathématiques vastes et variés. Dans certains cas, on peut trouver des théorèmes rigoureux qui permettent de prédire l’évolution d’un vortex au cours du temps.

A QUOI ÇA SERT ?
? Ces questions sont très intéressantes et pertinentes d’un point de vue mathématique, mais elles permettraient aussi de répondre à des problèmes par exemple industriels. Ainsi, on souhaiterait comprendre quelle est la turbulence engendrée par des tourbillons à l’arrière des ailes d’avion afin de pouvoir faire décoller un maximum d’avions les uns après les autres. Pour autant, bien que l’on cherche à décrire des phénomènes observés dans la vie de tous les jours, mon travail reste purement théorique dans le sens où je travaille avec un papier, un crayon et parfois un ordinateur afin de me mettre au courant des articles écrits par mes collègues. Les mathématiques non-seulement produisent de très belles théories abouties et de très beaux théorèmes, mais en plus se permettent de répondre à des questions à des phénomènes observés dans la vie de tous les jours.

? Pour en savoir plus
Découvrez d'autres #BrèveDeScience ? http://bit.ly/BreveDeScience

? Série "Brève de science" saison 2
Réalisation : Stéphane Rossi et Sébastien Chavigner
Musique : River of Time de Black Rhomb - avec l'autorisation de Shutterstock, Inc
© CNRS Images, 2020

Un peu de physique dès le petit déjeuner ? #ZdS34

Le petit déjeuner vu par le LIPhy, laboratoire interdisciplinaire de physique à Grenoble, ou ou comment l’observation d’un phénomène de la vie quotidienne mène à une investigation de recherche en physique !
Après cet épisode de Zeste de science, vous ne regarderez plus votre tasse de thé ou de café de la même façon...

Audiodescription

Pas d'audio-description

Zeste de Science | Drones : Independence Day

Dans cette vidéo un peu spéciale réalisée en conformité avec les mesures de confinement, la chaîne Zeste de Science du CNRS vous parle des drones, qui n'auront peut-être bientôt plus besoin de nous pour se promener un peu partout... selon des travaux du GIPSA-Lab.

Audiodescription

Aucune audio-description pour cette vidéo.

Covid-19 | La parole à la science | Podcast CNRS

Chercheur CNRS au laboratoire de sciences sociales PACTE, Sebastian Roché nous explique dans ce podcast que la population adhère globalement bien aux mesures de confinement... mais que cette adhésion peut varier selon les âges, les régions, les catégories socioprofessionnelles et même la couleur politique.

Audiodescription

Aucune audio-description pour cette vidéo.

► A (ré)écouter :

 

 Image retirée.Chroniques "L'émotion de la découverte" en partenariat avec France Bleu Isère à l'occasion de la Fête de science 2021

 Image retirée.Connecter le cerveau et la machine
Contrôler un ordinateur à distance, piloter un membre artificiel ou restaurer des fonctions motrices perdues ? L’idée séduit. Mais en sera-t-on capables un jour ? Dans ce reportage audio de CNRS le Journal, les chercheurs CNRS Camille Jeunet (CLLE) et Marco Congedo (GIPSA-lab, Grenoble) font le point sur les avancées du domaine et les multiples applications possibles.

Image retirée.La relation entre humain et nature
Dans ce 4ème épisode "Echos de sciences" (© CCSTI Grenoble) dédié à la relation entre humain et nature, Coralie Mounet, chercheuse CNRS au laboratoire de sociologie Pacte, présente ses recherches sur la faune sauvage, dans la rubrique Les Audacieuses (minutes 3:00 à 7:00).

 Image retirée.Pour une informatique plus responsable
Connaissez-vous l’éco informatique ? Savez-vous que le numérique représente plus de 4% de la consommation de l’énergie dans le monde ? Comment mesurer les impacts écologiques liés à la pollution lors de l’extraction des métaux ? Qu’en est-il des déchets numériques ? Dans cet épisode "Echos de sciences" (© CCSTI Grenoble), Françoise Berthoud, ingénieure de recherche au CNRS dans l'unité de service GRICAD et fondatrice en 2006 du Groupement de Service EcoInfo, nous donne des pistes pour réduire les impacts environnementaux et sociétaux négatifs des technologies du numérique.

Image retirée.Les sons de la ville
Un reportage CNRS Le Journal aux côtés du sociologue Jean-Paul Thibaud, chercheur CNRS au sein de l'équipe grenobloise du Laboratoire "Ambiances, architectures, urbanités", qui nous invite à écouter avec attention les espaces que l'on traverse.