Recherche

Briques de base de la recherche publique, les laboratoires façonnent le paysage scientifique local et constituent un atout indispensable au rayonnement du territoire. Le bassin alpin se distingue également par de nombreux projets labellisés d'excellence et d'avenir, ainsi que par une offre unique en équipements de pointe qui bénéficient aux scientifiques du monde entier.

Partenaires et écosystème

Le CNRS joue un rôle fédérateur essentiel au bon fonctionnement et au rayonnement de la recherche française, grâce à des partenariats avec le monde académique, l’industrie et les collectivités territoriales. Cette approche partenariale est structurante en matière de politique scientifique, d’innovation et de formation.

Les partenaires académiques du CNRS Alpes

Le CNRS Alpes est associé, à travers ses laboratoires, aux principaux établissements d'enseignement supérieur et de recherche, à savoir :

♦ les universités et écoles implantées sur le territoire :

♦ les organismes nationaux de recherche représentés en région :

  • CEA Commissariat à l’énergie atomique et aux énergies alternatives,
  • l'INRAE Institut national de recherche pour l’agriculture, l’alimentation et l’environnement,
  • l'Inria Institut national de recherche en sciences et technologies du numérique,
  • l'Inserm Institut national de la santé et de la recherche médicale.

En savoir +

Les coopérations territoriales

Le CNRS entretient des liens forts avec les collectivités locales à travers des projets de recherche financés par les contrats de plan État-Région Auvergne-Rhône-Alpes (CPER) ou les fonds européens FEDER. Le Conseil régional apporte un appui significatif aux laboratoires du CNRS afin de favoriser le développement de la recherche scientifique et technologique ainsi que de l’innovation (page recherche de la Région).

Le CNRS Alpes développe également des actions communes de diffusion de la culture scientifique avec les instances de l'Etat en région. Par exemple, dans l'agglomération grenobloise, le CNRS est partenaire du projet de centre de sciences à l'horizon 2022 porté par Grenoble Alpes Métropole, avec le soutien du département de l'Isère, de la région Auvergne-Rhône-Alpes et avec l'association du CCSTI, du rectorat académique et des acteurs de culture scientifique.

Des partenariats avec le monde économique et industriel

Aux côtés de l’univers académique (enseignement supérieur et recherche publique), les industriels sont des partenaires essentiels du CNRS. Cette coopération, parfois méconnue, s’incarne notamment dans des projets de recherche communs, des brevets, des structures de recherche publiques-privées y compris à l’international et la création de start-up. Autant de réalisations concrètes qui font du CNRS un acteur majeur de l’écosystème français de l’innovation.

Les laboratoires du CNRS Alpes développent des partenariats étroits avec les industriels et mènent une politique active en matière de transfert des résultats de la recherche. Membre fondateur de la SATT Linksium, le CNRS Alpes apporte une contribution importante à toute la chaîne de l’innovation et soutient les porteurs de projets d’entreprises innovantes.

En savoir +

Des partenaires constitués en réseaux pour un maillage territorial fort


Le CNRS Alpes est également membre d'alliances et de réseaux de recherche à l'échelle du bassin : 

  • La Conférence des établissements publics de recherche de Rhône-Alpes - CEPRRA
    La CEPRRA regroupe 15 établissements nationaux de recherche ou assimilés, qui ont une implantation en Rhône-Alpes. Son rôle premier est de développer le dialogue entre les acteurs de la recherche, mais aussi d' entretenir des liens étroits avec le monde de l’enseignement supérieur, de favoriser les collaborations entre les unités de recherche dans un souci de pluridisciplinarité et veille à l’originalité des programmes.
     
  • Grenoble Innovation for Advanced New Technologies - GIANT
    GIANT est une alliance de 8 partenaires qui tissent de nouveaux liens entre enseignement supérieur, recherche et industrie, afin de conforter les percées technologiques qui seront sources de nouvelles plus-values sociétales et économiques.

Nos laboratoires

Implantées sur les campus de Grenoble et aux abords de Chambéry et d'Annecy, les 86 unités du CNRS Alpes bâtissent des savoirs dans tous les domaines de la recherche, avec néanmoins une prédominance de longue date en physique.

Quelques chiffres

Au 1er janvier 2020, le CNRS Alpes regroupe 86 unités, dont :

  • 49 laboratoires de recherche (43 UMR, 3 UPR, 2 ERL et 1 USR)
  • 12 unités de service (9 UMS et 3 UPS
  • 10 fédérations de recherche (10 FR)
  • 15 groupements de recherche et de service (15 GDR)

Ces sigles désignent différents statuts (voir glossaire ci-bas1). On parle notamment d'unités "mixtes" de recherche pour désigner les laboratoires gérés par le CNRS en co-tutelle avec au moins un établissement d’enseignement supérieur ou un autre organisme de recherche public, ce qui est très majoritairement le cas.

  • 1. UMR : Unité mixte de recherche | UPR : Unité propre de recherche | ERL : Equipe de recherche labellisée | USR : Unité de service et de recherche | UMS : Unité mixte de service | UPS : Unité propre de service | FR : Fédération de recherche | GDR : Groupement de recherche | GDS : Groupement de service

Annuaire des unités CNRS Alpes

    Annuaire à télécharger (juin 2020)

      Découvrez les unités CNRS Alpes classées selon leur rattachement aux 10 instituts thématiques du CNRS :

      Institut de physique - INP

      ► Unités de recherche :

      ► Fédération de recherche :

      ► Unité de service :

      ► Groupement de recherche :

      Site du CNRS-INP

      Institut national des sciences de l’Univers - INSU

      ► Unités de recherche :

      ► Unités de service :

      Site du CNRS-INSU

      Institut national de physique nucléaire et de physique des particules - IN2P3

      ► Unités de recherche :

      ► Groupements de recherche :

      Site du CNRS-IN2P3

      Institut des sciences de l'information et de leurs interactions - INS2I

       Unités de recherche :

      ► Unité de service : 

      ► Fédération de recherche :

      ► Groupement de recherche :

      Site du CNRS-INSIS

      Institut de chimie - INC

      ► Unités de recherche :

      ► Fédération de recherche :

      ► Groupements de recherche :

      ► Equipe de recherche labellisée :

      Site du CNRS-INC

      Institut des sciences biologiques - INSB

      ► Unités de recherche :

      ► Unités de service :

      ► Fédérations de recherche :

      ► Equipe de recherche labellisée :

      ► Groupements de recherche :

      Site du CNRS-INSB

      Institut des sciences humaines et sociales - INSHS

      ► Unités de recherche :

      ► Unités de service :

      ► Fédération de recherche :

      Site du CNRS-INSHS

      Institut national des sciences mathématiques et de leurs interactions - INSMI

      Institut des sciences de l’ingénierie et des systèmes - INSIS

      ► Unités de recherche :

       Fédérations de recherche :

       Groupements de recherche :

      Site CNRS-INSIS

      Institut écologie et environnement - INEE

       Unités de recherche :

       Unité de service :

       Fédération de recherche :

      Site du CNRS-INEE

      Moyens communs - DGDR

      Infrastructures de recherche

      Le bassin alpin est doté d'infrastructures de recherche de grande échelle et d'équipements de pointe qui bénéficient aux scientifiques du monde entier, contribuant ainsi à la renommée internationale du territoire.

        Les grands instruments européens

        Avec ses partenaires français, européens et internationaux, le CNRS met en œuvre et gère environ 80 infrastructures de recherche de grande envergure telles que des télescopes, des accélérateurs de physique des hautes énergies, des sources de neutrons et de rayonnement synchrotron, des lasers et champs magnétiques intenses, ou encore des moyens de calcul intensif, etc. Ces équipements de pointe bénéficient alors à l’ensemble de la communauté scientifique. 

        Ces infrastructures remarquables sont réparties dans le monde entier. Le sillon alpin en compte 5 sur son territoire :

        Image retirée.
        Grenoble abrite la première source de rayonnement synchrotron européenne. L’ESRF (European Synchrotron Radiation Facility) rassemble douze États membres et six pays associés, qui utilisent les faisceaux lumineux ultra-brillants pour étudier une large gamme de matériaux. © ESRF / J.Chavy
        Image retirée.
        Laboratoire phare des sciences de la vie en Europe, l'EMBL (European Molecular Biology Laboratory) est une organisation intergouvernementale rassemblant plus de 80 groupes de recherche couvrant le spectre de la biologie moléculaire. Il opère sur six sites européens dont Grenoble. © Mary Jane Villot / EMBL
        Image retirée.
        Géré par la France, l'Allemagne et le Royaume-Uni, l’Institut Laue Langevin (ILL) offre aux scientifiques des faisceaux de neutrons extrêmement brillants, alimentant quelque 40 instruments de très haute technologie en constante modernisation. © ILL
        Image retirée.
        Institut international de recherche en radioastronomie, l'IRAM entretient et développe deux observatoires : le télescope de 30 mètres situé sur le Pico Veleta près de Grenade en Espagne et l'interféromètre NOEMA dans les Alpes françaises. © IRAM - Diverticimes
        Image retirée.
        Laboratoire national des champs magnétiques intenses, la mission du LNCMI consiste à mettre à disposition des champs magnétiques intenses pour une recherche d’excellence. © CNRS Photothèque

        Les "équipements d'excellence" Alpes (Equipex)

        Avec l'appel à projets "équipements d'excellence (Equipex)" du programme d’investissement d’avenir (PIA), l’Etat vise à doter la France d’équipements scientifiques de taille intermédiaire (ressources numériques, centres de données, observatoires, plateformes de simulation, équipements d'imagerie...) à la pointe d'une compétitivité de niveau international.

        Les unités du CNRS Alpes sont impliquées dans 17 projets Equipex :

        Sciences de la matière et de l'énergie

        • CRG\F Des lignes de lumière synchrotron dédiées à la caractérisation structurelle en science des matériaux, nanosciences et nanotechnologies
        • PHARE Une plateforme pour concevoir la machine tournante du futur pour la maîtrise des risques environnementaux
        • REFIMEVE+ Un réseau fibre métrologique à vocation européenne
        • ThomX Une source compacte de rayons X, directionnelle, avec des performances élevées

        Sciences du numérique et mathématiques

        • EQUIP@MESO Une mise en réseau d'ordinateurs de grande puissance de calcul
        • KINOVIS Une plateforme de capture et d'analyse avancées des formes en mouvement
        • ROBOTEX Un réseau national composé de 15 laboratoires structurant la robotique dans tous ses champs

        Sciences du système terre-écologie-environnement

        • CLIMCOR Innovations pour un carottage plaéoclimatique à haute résolution
        • CRITEX Un parc national d'équipements innovants pour l'étude spatiale et temporelle de la zone critique des bassins versants
        • EcoX Une ligne de lumière nouvelle génération optimisée pour la caractérisation des métaux lourds dans les milieux naturels
        • NOEMA L'extension de l’interféromètre millimétrique du plateau de Bure de 6 à 12 antennes
        • RESIF-CORE Un réseau sismologique et géodésique français

        Sciences humaines et sociales

        • BEDOFIH Une base européenne de données financières à haute fréquence

        Nanotechnologies

        • FDSOI11 Equipements pour la fabrication d’une nouvelle génération de composants électroniques
        • IMPACT Plateforme de nanocaractérisation de procédés technologiques et matériaux in situ des futures générations de composants et circuits électroniques miniatures
        • LaSUP Plateforme cryogénique d’aimants supraconducteurs exceptionnelle
        • NanoID Equipements de caractérisation pour détecter et identifier les nanoparticules dans les milieux complexes

        Projets de recherche

        La délégation et les unités CNRS Alpes participent à part entière au Programme d’investissements d’avenir. La belle synergie du site se concrétise avec l'IDEX grenoblois, mais également dans la labellisation de nombreux projets d'excellence visant à repousser toujours plus loin les frontières de la connaissance.

        L'Idex "Univ. Grenoble Alpes : université d'innovation"

        Implanté sur tout le territoire national, le CNRS apporte une contribution décisive à la construction de grands pôles d'excellence, où sont coordonnés l’enseignement supérieur, la recherche et l’innovation, capables de rivaliser avec les meilleures universités multidisciplinaires dans le monde. Le CNRS s’investit donc dans tous les projets Idex (Initiatives d’excellence) et I-sites (Initiatives Science Innovation Territoires Economie).

        Reconnu pour son excellence scientifique et technologique ainsi que son potentiel d’innovation, le site grenoblois a obtenu en 2016 la labellisation "Initiative d’excellence" réservée à une dizaine de sites universitaires en France. Le projet Idex est porté par l'université Grenoble Alpes et le CNRS Alpes est présent dans les instances décisionnelles de cet outil majeur de coordination territoriale.

        L'Idex grenoblois se veut un levier pour affronter les défis scientifiques et sociétaux du 21ème siècle. Les efforts sont portés sur le développement des sciences humaines et sociales d'une part, et d'autre part le développement de l’interdisciplinarité autour de 4 enjeux socio-économiques majeurs au croisement des forces déjà présentes à Grenoble : 

        • Planète et société durables
        • Santé, bien-être et technologie
        • Comprendre et soutenir l’innovation : culture, technologie, organisations
        • Le numérique au service des êtres humains et de la société

        Pour favoriser l'inter- et la multidisciplinarité, l'Idex a lancé un appel à projets "Cross Disciplinary Program", qui a fait émerger 17 projets structurants (CDP), dans lesquels les unités et personnels du CNRS Alpes sont pleinement parties prenantes.

        Pour en savoir plus

        Les "laboratoires d'excellence" Alpes (Labex)

        Dans le cadre du programme d’investissement d’avenir (PIA), l’Etat soutient, au titre des "laboratoires d'excellence (Labex)" des équipes de recherche à visibilité internationale ayant choisi de réunir leurs forces pour développer des projets scientifiques ambitieux.

        Les unités du CNRS Alpes sont impliquées dans 21 projets Labex, qui ont été prolongés pour 5 ans en février 2019, suite à une évaluation positive par un jury international :

        Sciences de la vie et de la santé

        • GRAL Alliance grenobloise pour la biologie structurale et cellulaire intégrées*
        • ICST Canaux ioniques d’intérêt thérapeutique
        • ParaFrap Alliance française contre les maladies parasitaires
        • TOUCAN Analyse intégrée de la résistance dans les cancers hématologiques
        • *. Fait partie des 14 Labex portés dans le cadre de l'Idex.

        Sciences de la matière et de l'énergie

        • CEMAM Un centre d'excellence pour les matériaux architecturés multifonctionnels*
        • ARCANE Une chimie bio-motivée*
        • ENIGMASS L'énigme de la masse*
        • FOCUS De meilleurs détecteurs pour observer l'Univers*
        • GANEX Un réseau national sur la fabrication de composants électroniques à base de Nitrure de Gallium
        • TEC XXI Ingénierie de la complexité : la mécanique et ses interfaces au service des enjeux sociétaux du 21è siècle*
        • *. a. b. c. d. e. Fait partie des 14 Labex portés dans le cadre de l'Idex.

        Nanotechnologies

        • LANEF Laboratoire d'alliances nanosciences - Énergies du futur*
        • MINOS-lab Laboratoire sur la miniaturisation des dispositifs innovants de la nanoélectronique*
        • *. a. b. Fait partie des 14 Labex portés dans le cadre de l'Idex.

        Sciences du numérique et mathématiques

        • AMIES Agence pour les mathématiques en interaction avec l'entreprise et la société*
        • CAMI Nouvelles approches pour les interventions médicales assistées par ordinateur*
        • PERSYVAL-lab Systèmes et algorithmes pervasifs au confluent des mondes physique et numérique*
        • PRIMES Physique, radiobiologie, imagerie médicale et simulation
        • *. a. b. c. Fait partie des 14 Labex portés dans le cadre de l'Idex.

        Sciences humaines et sociales

        • ITTEM Innovations et transitions territoriales en montagne*
        • LABEX FCD Finance & croissance durable
        • *. Fait partie des 14 Labex portés dans le cadre de l'Idex.